Pourquoi broyer les couverts végétaux pendant la période hivernale ou d’interculture ?

Précédent
Suivant

OBTENEZ UNE RÉPONSE

Une offre commerciale ? Une question technique ? Dialoguer avec nos experts.

Les intersaisons dans nos régions et en Europe sont de plus en plus aléatoires et parfois moins marquées. Cet hiver en est un exemple.

Dans les grandes cultures, la technique de broyage s’utilise communément dans les champs de moutarde, tournesol, féverole, pois, lentille, radis, phacélie et vesce.

Que ce soit en période hivernale ou en période d’interculture, votre broyat peut protéger et préparer vos sols.

Comment protéger et préparer mon sol ?

Le broyage des couverts végétaux avec un broyeur à axe horizontal, équipé de lames Y ou de marteaux, permet d’obtenir un broyat très fin et donc une décomposition de la biomasse végétale.

Cette technique permet aussi la destruction mécanique d’éventuels larves et insectes s’abritant dans les couverts [voir article du 25/11].

L’avantage de cette méthode est la diminution de l’utilisation de produits phytosanitaires et à long terme l’effet de restitution des résidus de couverts au sol en apport de minéraux, carbone, nitrates et phosphates selon la culture.  De fait, les végétaux broyés apportent des micro-organismes à votre sol et en les broyant très fin, nous facilitons ce travail. Le broyat obtenu est ainsi riche et valorisé.

De plus, la décomposition des fibres des couverts végétaux permet d’éviter la gêne mécanique lors de l’enfouissement, si ils sont incorporés avec des outils à dents par exemple.

Le travail du sol est de fait plus facile.

 

Dans cet exemple, le broyeur céréalier GT III est attelé à l’arrière du tracteur en poste inversé, ceci dans le but de ne pas écraser les végétaux avec les roues ou chenilles, et de broyer de manière homogène.

Les broyeurs de grandes tailles du type, GT III, SX III, SR III ou GE III Repliable permettent, sur les grandes surfaces plates, de rentabiliser le broyage par bandes de 3 mètres 20 jusqu’à 9 mètres 30 selon les modèles.

Les autres modèles, comme par exemple GE III, GN, GB III ou GM III permettent, selon la capacité du tracteur, de broyer sur des terrains moins plats, de manière plus polyvalente, avec un excellent ratio rendement carburant/hectares broyés.

A vos marques, prêts pour la plantation suivante !

Application : Agricole
Largeur de travail mini : 6.3 m
Largeur de travail maxi : 9.3 m

SX

Application : Agricole
Largeur de travail mini : 2.8 m
Largeur de travail maxi : 4.8 m
Application : Agricole, Entretien du paysage
Largeur de travail mini : 1.8 m
Largeur de travail maxi : 2.5 m